Bicyclette danoise : Pedersen

Concorde – Rue Malaparte en Pedersen Il fallait bien que je célèbre en ce 2 février l’anniversaire de ma grand-mère. Elle aurait eu 109 ans. Pour penser à elle, j’ai traversé Paris et “déménager” la bicyclette qu’elle a eue pour ses 20 ans. Pedersen Bicycle on the Concorde Bridge La mienne, enfin la sienne, celle qu’elle m’a offerte est aussi gracile, aérienne, minimaliste, épurée, presque “caldérienne” que celle photographiée en plein été sur le pont de la Concorde. Est-ce une bicyclette ou une sculpture, une oeuvre d’art aux lignes intemporelles ? J’ai filé sur les pavés, les nids de poule de la place de la Concorde. Les conducteurs de voitures s’inclinaient devant la majestueuse Pedersen. Heureusement car elle est totalement dépourvue de freins. J’avais le champ libre.

Pedersen

Pedersen restaurée

La suspension idéale, la souplesse de la machine m’ont donné de la fougue, de l’entrain. J’ai vite atteint le boulevard Saint Germain : une voie royale. La Perdersen a été la vedette du trajet. Enfants, touristes, automobilistes, badauds se retournaient sur son passage étonnés devant une telle antiquité et tant d’élégance. La Pedersen était applaudie ! Le design scandinave de la Pedersen offre un confort étonnant. Je suis presque debout,  ne ressens aucune tension dans les bras. Les courbes du guidon sont féminines. Le design confère au cycliste une élégance sans égale ! En posant la Pedersen dans la cour de mon immeuble, rue malaparte, j’ai littéralement atterri. Mais je n’ai eu qu’à rejoindre l’escalier, monter lentement cet escalier, pour atteindre la terrasse du désir.

Design Danois : les vases coeurs – Heart Vases – Per Lütken

Hearts and roses

En déballant mes cartons mon coeur s’est emballé pour trois petits vases danois si délicats : Minuscules, d’un bleu rare, qu’on pourrait trouver dans les glaciers, mes trois petits vases peuvent chacun accueillir une rose, un bouton de rose,  dont la tige a été soigneusement coupée.

Aqua Blue Heart Vases – Per Lütken – Atelier Holmegaard

Designés dans les années 50, par Per Lütken, ils sont fabriqués par les ateliers Holmegaard.

J’ai eu tout loisir en les installant sur le rebord de la cheminée, de penser à P. qui me les avait donnés, pour m’offrir son coeur. Je le revois arriver avec ces trois paquets et trois roses, maladroit, ému et donc me touchant droit au coeur, avec ses trois coeurs.

Après nous être renversés, P. m’avait narré ses déambulations pour me trouver ce triptyque unique.

*****

En ce samedi ensoleillé, sur le chemin qui reliait la nef du Grand Palais, et la Bellevilloise, puisqu’aucun homme n’a le coeur à m’offrir des fleurs, je suis allée acheter trois roses pour donner un peu de vie à mon coeur endormi, depuis si longtemps.

 

Textes protégés par Copyright : 2010-2011 © Swimming in the Space

Design Scandinave – Scandinavian Design

C’est au Japon (lors de mes séjours privés)  et non pas au Danemark, que j’ai découvert le design scandinave ! C’est un peu paradoxal, même fou, mais c’est ainsi.

Les japonais raffolent de ce design sobre, aux traits essentiels, aux lignes épurées. De surcroît le luminaire danois, diffuse une lumière douce, et permet aux japonais de pouvoir préserver leur habitat d’une lumière trop forte et d’y faire l’éloge de l’ombre !

Bibliothèque de l’auberge Tawaraya à Kyoto

Cet espace renferme une densité incroyable de meubles danois : L’immense  fauteuil “teddy bear” à la gauche, les lampes de Henningsen et Poulsen, également des lampes de Jacobsen. Des banquettes de Finn Juhl, des chaises d’Arne Jacobsen, une lampe toute sobre, de Verner Panton.

Ce design des années 40-60 ne s’est pas démodé. Il est connu en France, même s’il n’est pas aussi répandu qu’au Japon. Mais, il est vrai que nous avons nos propres designers, qui ont un talent indéniable, dont Charlotte Perriand, qui a travaillé pendant plus de 6 ans au Japon, Jean Prouvé, Mallet-Stevens, Andrée Putman, JiElDé (jean-Louis Domecq)…. et bien d’autres.

*****

Ces concepteurs danois de l’après-guerre, ont été propulsés par l’essor industriel, l’émergence de la société de consommation, l’élévation du confort de vie, la recherche du bien-être.

Et c’est vrai que tous ces meubles remplissent à merveille des espaces larges ou petits ; ils ne s’imposent pas, apportent une touche de grâce, une présence et confèrent à l’espace une personnalité certaine.

Ces meubles se marient parfaitement à l’intérieur japonais, où le vide, l’épure, l’essentiel sont des valeurs primordiales. La chaleur du teak, ce bois si prisé par les danois, s’intègre parfaitement à l’habitat ancien ou moderne.

Ce design m’a ébahie par son intemporalité et sa discrétion.

J’ai tenté de montrer quelques pièces que j’aime tout particulièrement :

Arne Jacobsen :

Certainement un des designers danois les plus connus … grâce à ses chaises de cuisine, de bureau, alliant acier et placage en teck, fabriqué en collaboration avec Fritz Hansen (chaise Fourmi, …).  Mais il est connu aussi pour ses meubles de bureau, fauteuils, et luminaire.

Je retiens, “l’eggchair” :

Egg Chair

Conçu en 58, ce fauteuil en cuir peut avoir une patine extraordinaire ! bien sûr, il se décline également avec une variété infinie de tissus, dont les fameux Kvadrat.

Je ne peux m’empêcher d’ajouter le set complet à thé, café, chocolat de la ligne Cylinda qu’a dessinée Arne Jacobsen et fabriquée Stelton.

*****

Hans J Wegner :

“La Ronde”, ou connu également sous le simple nom de “the chair” est l’un de ses meubles les plus connus au monde …
En effet, JF Kennedy, qui souffrait terriblement du dos, l’a faite apporter, dans les studios de CBS,  pour son duel télévisé contre Nixon, en 1960.
 Il va sans dire, qu’elle a été un des meubles phare de la décoration de la Maison Blanche.
The Chair
La déclinaison du modèle est immense, mais c’est la version la plus célèbre.
*****
Poul Henningsen, en liaison avec le fabricant Louis Poulsen :
The artichoke
Cette lampe “Artichoke” de Poul Henningsen est immense, et ne peut être placée que dans un espace où les plafonds sont hauts (cinq à six mètres). L’effet produit par son déploiement est tout simplement splendide !
Finn Juhl : 

Cette paire de fauteuils est à mes yeux, le plus beau meuble de F.Juhl, et représente toute l’élégance et le confort de son design. Elle le place au summum de son art !
Finn Juhl, modèle NV45
*****

Nanna Ditzel, une designer danoise

Un peu moins connue que ses collègues, Nanna Ditzel a eu le mérite de savoir s’imposer, et être reconnue, dans ce milieu.

Je suis tombée amoureuse de son bureau en teak (mais qui existe avec d’autres essences de bois, palissandre …). La version la plus grande à quatre tiroirs se détache des différents bureaux scandinaves que j’ai pu voir au Japon, au Danemark. Que j’aimerais remplir mes pages d’écriture sur ce bureau !

Nanna Ditzel. Teak desk. Cassette-shaped tabletop with four drawers in the apron. Round, cone-shaped legs. Designed in 1958.

Produced by Søren Willadsen, Vejen, Denmark. H. 72 W. 175 D. 75 cm

Textes protégés par Copyright : 2010-2011 © Swimming in the Space