Main dans la main

Le froid m’a tellement envahie que j’ai cru une seconde fulgurante, être en train de mourir. Ma main droite a alors saisi ma main gauche et l’a serrée fort.

Sa main qui me réchauffait, sa présence me manquent. A quoi bon penser aux « welcoming hands » ? C’était en pure perte. Je ne suis pas bienvenue dans son univers. Il me l’a fait savoir et m’a jetée à la poubelle comme un détritus.

J’avais si froid, j’étais si seule. Mes doigts gourds se sont entrecroisés. J’avais tellement nagé, que la peau, à l’extrémité était plissée, fripée. Lentement, la chaleur s’est étendue de mes poignets vers la paume. Puis elle a parcouru chaque phalange, jusqu’aux ongles.

Je suis restée ainsi un temps indéterminé. J’ai aperçu le jour se lever et me suis endormie.

Textes protégés par Copyright : 2010-2012 © Swimming in the Space