Disparition de George Mathieu (1921-2012)

Maître de l’abstraction lyrique, George Mathieu est mort dimanche dernier. Cette disparition m’a remplie de tristesse. Georges Victor Mathieu d’Escaudoeuvres est né le 27 janvier 1921 à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), est devenu, dans les années 1960 et 70, l’un des artistes français les plus célèbres au monde. En France, il symbolisait le peintre « officiel ».

Si André Malraux le dénommait : le « calligraphe occidental », je préfère retenir de Mathieu, l’expression de « peintre de la solitude ». Il a laissé une oeuvre spontanée, pleine de beauté.

 Lothaire se démet de la Haute-Lorraine en faveur d’Othon

Rive droite – Rive gauche

Des toits gris et le ciel chargé de larmes

Plein sud

Place ou Palace

Sulpice ou suplice

Saint, bien sûr

Honoré ou Germain

Marché ou Prés

Ces mots tournent en boucle dans ma tête. Et l’Italie ?

Malaparte ou Bonaparte

*****

J’ai choisi Habit Rouge pour ses yeux verts, la couleur des fonds marins qui ira à merveille avec le bleu russe.

*****

Je n’ai plus le désir, l’envie d’écrire. La page blanche se réduit comme une peau de chagrin. Ce n’est pas l’encre qui me manque mais la surface blanche, exactement comme  la glace, la banquise qui fond en été. Mon monde se rétrécit, mon espace de vie se détruit. Je me détruis.

M.A. me fait peur par ses mots.

Mélancolie ou spleen ? Quel électrochoc pourrait me réveiller, me sortir de ma stupeur ?

Textes protégés par Copyright : 2010-2012 © Swimming in the Space