Consumer

Je ne supporte plus cette société de consommation où la frénésie règne. Plus, toujours plus, toujours plus beau, neuf, plus design, plus éphémère.

Cette société du paraître, de l' »avoir », de l' »être » ne reflète en rien celle du « faire ».

Tout y brille, les objets sont clinquants et se jettent à la poubelle, à la décharge, une fois ternis, sans être réparés. A qui viendrait l’idée de réparer ou faire réparer un objet. Cela devient impossible et tellement plus facile d’acheter du flambant neuf, made in china, in pakistan, in romania,…  C’est la période du renouvellement, de l’achat pour posséder le dernier né, la dernière version, la dernier modèle et de l’exhiber.

« Consumer » à l’anglaise, ces consommateurs nous mènent à l’asphyxie, à l’extinction, à la mort. Nous « consumons » notre vie, sur cette planète à vitesse grand V. Nous brûlons la vie, notre vie à tous.

Tout le monde marche sur la tête, va dans le mauvais sens. Rien à y faire, le mimétisme a envahi la Chine, l’Inde, le Brésil.

Notre perte est scellée dans ce pacte de fou. Notre façon de vivre relève du suicide collectif.

Textes protégés par Copyright : 2010-2012 © Swimming in the Space