Terra Incognita

Le ciel bas, gris, les nuages sont chargés de pluie, de larmes, mais mon monde est rempli de soleil, malgré cette grippe qui me terrasse depuis trois jours.

j’écoute un air de jazz idéal pour me mettre de bonne humeur. J’ai l’impression de partir en vacances. Je m’apprête à partir pour l’aéroport. Un avion pour une destination inconnue m’attend.

 

L’important n’est pas la destination mais la manière dont on voyage. Je m’imagine me perdre dans une langue inconnue, sur une terre ensoleillée, aride. Je voudrais que le pays soit bordé par la mer.

Quelle est cette « terra incognita » ?

Je l’imagine, je veux la rêver, l’écrire, en prenant tout mon temps, en la dégustant. Je lèverai le voile de ce territoire, en détricotant doucement les fils d’or de cette étoffe. J’élèverai des stèles pour marquer la voie royale.

Ce pays sera celui du plein et non du vide.

*****

La vie est belle à mourir !

Aujourd’hui, j’ai 48 ans et demi.

Textes protégés par Copyright : 2010-2012 © Swimming in the Space