La disparition de Steve Jobs

La nouvelle est arrivée vers 5H30 sur mon IPhone, en faisant ce petit bruit qui m’indiquait qu’il s’agissait d’une « alerte » à lire, à me tirer de mon sommeil : la disparition de Steve Jobs, la nouvelle du « terme » de sa vie s’affichait sur ce petit écran, ce terminal.

Cette nouvelle était prévisible malheureusement.

En abandonnant les rênes d’Apple cet été, à 56 ans, Steve Jobs savait qu’il ne lui restait que quelques mois à vivre.

Je réalise que ce créateur, a vraiment apporté du « plus » à notre vie. Il a révolutionné ma vie … et je voulais lui dédier ce texte

*****

Cet homme aura bien rempli sa courte vie. Totalement visionnaire, le personnage au charisme intense a su réinventer Apple, et concevoir des produits simples, fiables,  parfaitement pensés, qui s’intègrent parfaitement dans notre vie.

Chaque produit de la gamme est pensé, correspondant à un besoin précis.

De surcroît ces ordinateurs Mac sont presque beaux. Ils savent se faire oublier. Oui, aucune honte à ne pas ranger son MAC, son IPAD, … Ils n’enlaidissent pas le paysage, comme peuvent le faire les PC.

Pour mon univers privé, j’ai toujours été une fidèle cliente d’Apple.

Mon premier MAC remonte à 1989, avec le MAC Classic qui est une vraie pièce de musée aujourd’hui !

Si j’ai abandonné le MAC en version fixe, je suis une grande adepte de leurs produits nomades.

Certes, j’ai été un peu déçue par l’IPAD. En revanche, le dernier MAC BOOK AIR sur lequel j’écris ces quelques lignes en hommage à Steve Jobs, correspond parfaitement, exactement à ce que j’attends d’un ordinateur : léger, simple, robuste, fiable, rapide, bien pensé !

Steve Jobs, en fondateur, et patron emblématiques, aura construit une des plus belles entreprises au monde, à mes yeux.

Je suis sûre qu’il aura su préparer son départ, anticiper la stratégie, insuffler l’esprit « Apple » avec perfectionnisme. L’entreprise a les moyens d’attirer les talents les plus prestigieux …

Steve Jobs est vraiment une personne que j’aurais souhaité rencontrer dans la vraie vie !

C’est ce que j’ai rêvé cet hiver 2010, dans le métro !

« Image et visage »

Cet homme assis lisait un magazine dans le métro. La couverture du magazine représentait le visage de Steve Jobs. Cette figure se juxtaposait PARFAITEMENT au visage de ce lecteur inconnu, cadrait pile avec sa face.

L’homme tenait fermement son journal. Je me demandais quels étaient les mots imprimés au verso de cette feuille, pour qu’il soit autant captivé.

Ainsi, de loin, avais-je eu le sentiment étrange de voir assis, à quelques mètres de moi, Steve Jobs.

Devant cet instant inédit, je n’ai pas cherché à voir la face de cet inconnu.

Je préférais penser en rêve, que j’avais croisé Steve Jobs, dans le métro à Paris.

Textes protégés par Copyright : 2010-2011 © Swimming in the Space