Les deux serments d’Obama

20 janvier 2009

La prestation de serment de Barack Obama, m’a à la fois émue & amusée, avec ces hésitations, cet arrêt sur « faithfully »…


Il s’avère que Barack Obama a bien été induit en erreur par le président de la cour suprême.
Ce dernier a bouleversé le bon ordre des mots …. a déplacé à tort « faithfully » …

Croche pied, boutade politique de la part de John Roberts dont l’opinion politique est différente ?
Mieux vaut ce déplacement, ce règlement de compte par les mots, que via une arme à feu.

Donc le lendemain, Barack Obama a préféré, afin d’éviter tout malentendu, prêter serment une seconde fois !

En regardant une infime partie de cette investiture, j’ai eu l’impression d’être dans un film à gros budget.
Oui, car Il n’y avait pas grand chose à attendre de cet événement, paradoxalement à la fois banal -un marronnier cette 44ème investiture- & à la fois empreint d’une forte symbolique : l’investiture du premier président noir des Etats Unis.

Que pouvait-il donc se passer ?
Les media ont couvert l’événement de façon à ce que le téléspectateur, l’internaute soient en haleine, attendent LA faille.

La couverture médiatique est allée… jusqu’au suivi photographique via Google Earth, depuis l’espace, de la totalité du parcours du Président…. Avec ce recul, cette armée de satellites, impossible donc de manquer le grain de sable capable de gripper la machine.

Les journalistes ont même tenté de se faire un film, sur la famille Kennedy : tuer à nouveau un Kennedy… le jour de l’investiture d’Obama ….
Aucune image de l’effondrement de Ted Kennedy, victime d’un malaise et non d’une balle.

Sous les feux de l’actualité, le recul manque pour savoir ce qu’il restera vraiment d’une telle journée.

07/02/2009

Plus de deux ans après, cet événement semble avoir perdu de sa substance. Il est vrai que le gouvernement de B.Obama rencontre des difficultés. Néanmoins, je pense que cette investiture, restera comme un fait marquant (non pas à cause de cet accident, et de la répétition du serment). L’histoire ou plutôt l’Histoire ne peut que graver à jamais,  l’investiture du premier président noir des Etats-Unis.

07/02/2011

Textes protégés par Copyright : 2010-2011 © Swimming in the Space