Contradictions – (3-4)

« Défauts »

Le jour de la signature du livre, j’étais allée boulevard saint germain, alors qu’il faisait un froid glacial. J’avais les deux exemplaires avec moi.

M. devait me rejoindre à la librairie. J’avais été heureuse de recevoir son mot me confirmant qu’il avait très envie de m’y retrouver. M. me semblait une nouvelle page à écrire.

Lorsque j’ai franchi la porte de la librairie : j’ai vu les deux anges qui, comme d’habitude, discutaient. Etais-je dans un rêve ou dans la réalité ? Mon regard balayait l’espace, comme deux essuie glace, sous une pluie battante. Je ne voyais, ni l’auteur, alité et donc absent ; ni M., qui m’avait déjà oubliée.

Devant la platitude des discussions, je plongeais dans l’espace d’un livre illustré par REINHOUD.

« Image et visage »

Cet homme assis lisait un magazine dans le métro. La couverture du magazine représentait le visage de Steve Jobs. Cette figure se juxtaposait PARFAITEMENT au visage de ce lecteur inconnu, cadrait pile avec sa face.

L’homme tenait fermement son journal. Je me demandais quels étaient les mots imprimés au verso de cette feuille, pour qu’il soit autant captivé.

Ainsi, de loin, avais-je eu le sentiment étrange de voir assis, à quelques mètres de moi, Steve Jobs.

Devant cet instant inédit, je n’ai pas cherché à voir la face de cet inconnu.

Je préférais penser en rêve, que j’avais croisé Steve Jobs, dans le métro à Paris.

Textes protégés par Copyright : 2010-2011 © Swimming in the Space