Deux journées en une

J’ai toujours peu dormi. Mon sommeil aura été chaotique, à l’image de mes journées. Ce phénomène s’est amplifié lorsque j’ai commencé à voyager de manière intensive. Paradoxalement, je ne souffre pas de la différence d’horaire, du décalage horaire. J’ai souvent voyagé entre Hong Kong et New York, en avalant parfaitement les 12 heures de décalage. Mon sommeil s’adapte partout, n’importe quand. Je me sens bien partout  (ou tout le temps) même lorsque je saute une journée.  Survoler le Pacifique pour aller de  l’Océanie ou d’Asie, vers les Etats Unis ou partir des Etats unis pour m’envoler vers l’Asie  ou l’Océanie me perturbe de manière minimale par rapport à d’autres individus.

Il y a cependant un cas, où je me suis littéralement perdue dans le temps  : dans le cas précis d’absence de nuit.

J’ai vécu l’hiver dernier (donc l’été austral) une expédition polaire en voilier et pendant deux mois, je n’ai pas vu la nuit.

Alors que mes compagnons s’imposaient de rythmer leur journée, Je vivais sans contrainte de temps.  Ma vie, mon sommeil sont vite devenus  erratiques, comme si je vivais plusieurs journées au sein d’une seule.

J’avais alors ressenti l’angoisse de me rapprocher plus vite de la mort que les autres et non l’opportunité de vivre beaucoup plus qu’eux.

J’avais alors consulté à mon retour, le professeur D.Léger qui dirige le centre du sommeil à l’hôtel Dieu, qui a su me rassurer après des examens dans son unité.

Si je dors peu, j’ai cette chance de pouvoir me réfugier dans le sommeil ou le rêve de manière déconcertante.

Le rêve peut-être présent dans mon sommeil, mais aussi, alors que je suis éveillée.

Dès qu’une réunion m’ennuie, je m’évade, je rêve, mais là, je suis dans mon imaginaire que je transporte avec moi, n’importe où.

Même si je reste physiquement dans cette salle de réunion, je n’y suis plus, je n’y suis pas.  J’ai vraiment alors la sensation de semer le temps, le lieu, de les planter là et de prendre la tangente pour partir ailleurs, hors du temps.

Textes protégés par Copyright : 2010-2011 © Swimming in the Space